Catherine, Jean-Yves et R'Eve.

Catherine, Jean-Yves et R'Eve.

Menu

2016 On rentre à la maison

5 Feb 2017
La source de nos soucis, le réservoir à gazole.
La source de nos soucis, le réservoir à gazole.
29 May 2016

28 May 2016

27 May 2016

26 May 2016

 

24 May 2016

 A nouveau, ce soir l'Etna est en éruption !  

Impression d'écran des sismographes de la station de surveillance de l'Etna

Surveillance
Surveillance
24 May 2016

 Message d'Aurore'

"Mon gros minou ce matin tu es parti, 15 ans des gros ronrons bruyants et de morfalattitude, 15 ans de câlins intempestifs 

Je me souviens de toi tout petit dans le château fort playmobil, ou accroché aux rideaux 

Mon Felix tu as rempli notre vie de joie et de tendresse. Quand tu retrouveras Ever faites un gros câlin! On ne t'oubliera jamais..."

22 May 2016

22/05/2016

Que s’est-il passé depuis le dernier post, qu’avons-nous fait ?

Après le départ de Claudie et Yves nous avons bullé et fait les hiboux, aperçu de quelques jolis petits yachts qui sont venus s'amarrer aux pontons de la marina, entre autres: Titan, Guilty et Pacific,

mais nous avons surtout bricolé, réparé, aménagé, rangé et nettoyé…

·         Pose d’un nouveau réflecteur radar, au-dessus de la 2éme barre de flèche, (l’ancien, durant l’hiver ayant décidé d’aller vivre sa vie ailleurs).

·         Déplacements du support du moteur hors bord de tribord à bâbord, et de le bouée, de son enrouleur de ligne de vie et du feu à retournement de bâbord à tribord.

·         Installation de 2 lignes de vie textile.

·         Essai du Spi.

·         Modification de la vanne d’arrivée d’eau du WC électrique SFA. JY aime la plomberie.

·         Pour ma part, réparation du taud de descente (couture des pièces de renfort, malheureusement j’en ai perdu une ! JY en découpe une nouvelle dans une chute noire de tissu d’emballage d’annexe. Dommage pour moi le taud est beige et toutes les pièces blanches!).  En cousant cette petite pièce noire, je pensais à notre vieux chat pèpère "Félix" qui était très mal en point, et qui est mort cette semaine. 

·         Rangement de nos vêtements d’hiver dans les valises.

·         Et nettoyage complet du bateau.

Et avons aussi profité des joies de la Sicile. La baignage dans ses eaux turquoises et chaudes ? Non d’autres joies !

JY en rêvait, l’Etna l’a fait ! Une éruption…

Quelle joie ! Tout d’abord dans la matinée, un magnifique nuage de cendres. Ces dernières se déposent gentiment sur le pont et s’infiltrent partout !

Dans l’après-midi nous nettoyons le pont (environ 3 à 4 heures de travail) car de la pluie est annoncée pour la nuit et le lendemain. Puisque que nous ne pouvons rien faire à cause de la météo, nous louons un véhicule pour 2 jours afin de visiter Ragusa, la villa romana del Casale du côté de Piazza Armerina et, faire un avitaillement avant de partir.

Le soir, vision magique depuis le port d’une ou deux coulée(s) de lave.

Le lendemain matin nous retrouvons à nouveau R’Eve couvert de cendres collées par la pluie nocturne, Grrrrrr !

Pas le temps de nettoyer si nous voulons faire nos visites. Nous laissons le bateau sale !

Journée super, Ragusa ville baroque, et la villa romana del Casale : résidence de 3600m2 d’un riche sénateur romain. Tous les sols sont en mosaïque, avec des motifs différents dans chaque pièce.

Au retour nous tombons dans un embouteillage monstre à 500m de l’entrée de l’autoroute. Nous restons bloqués presque une heure ! La raison de ce bouchon est que la Polizia inspecte chaque voiture. Et, dans une voiture voisine de la nôtre le conducteur est interpellé et extrait de son véhicule de façon très musclée. Nous prenons enfin l’autoroute, mais nous n'avons plus le temps de caser les courses.

De retour à la marina nous sommes trop fatigués de notre journée. On nettoiera demain !  Et puis on ne sait jamais, l’Etna pourrait encore se fâcher dans la nuit !

Au matin le volcan est calme mais durant la nuit le sirocco a déposé en plus des cendres volcaniques, du sable rouge du désert.  Nous avons un bateau rouge et noir. Alors nous recommençons le balayage et le jet d’eau.

Dans le bateau, je défais le lit et secoue le drap et la couette : oui, oui, il y a des cendres jusque dans le lit (c’est aussi peu agréable que des miettes de pain, ou du sable), et je passe l’aspirateur dans les cabines et le carré.

Vendredi matin nous partons faire les courses, et flânons sur le retour.

Dans la journée, à côté de nous, un bateau essaye de s’amarrer, mais le vent le déporte constamment. Nous donnons un coup de main. Nous faisons la connaissance d’Albert-Alain qui nous explique que le bateau sort du chantier qui a réparé la conduite de GO qui était corrodée, mais le réservoir est vide car tout le carburant s’est répandu dans les fonds du bateau. Avec son coéquipier, Etienne, ils passent l’après-midi à réamorcer le moteur. Jean Yves va les aider, mais malgré tout impossible de le démarrer. Le soir nous dinons tous ensemble.

Aujourd’hui, journée tranquille, je fais le site et JY la sieste ;-).

En principe, mardi 24 mai, nous devions quitter Riposto pour Syracuse. La nouvelle dépression nous bloque jusqu’à jeudi. 

Page:1 - 2
Jean Yves Allo mais surtout Catherine