Catherine, Jean-Yves et R'Eve.

Catherine, Jean-Yves et R'Eve.

Menu

2015 année de début des grandes VACANCES

3 Jan 2015
vers ou.....
vers ou.....
3 Apr 2015

Pose des voiles

 Bon voilà 37m2 de Grand Voile qu'il faut remettre en place.

3 Apr 2015

Pose des voiles

 Avec les lattes c'est mieux.

4 Apr 2015
Maintenant le Génois.
Maintenant le Génois.
4 Apr 2015
Presque prêt....
Presque prêt....
25 Apr 2015

Installation du Wc electrique

Jean Yves fait de la plomberie, et de la gym par la même occasion.
Installation des toilettes SFA (électrique) le confort comme à la maison.
12 May 2015
Le Lyon - Rome nous a pris à Grenoble à 1h du matin, changement à Milan pour attraper le Paris - Venise.
Le Lyon - Rome nous a pris à Grenoble à 1h du matin, changement à Milan pour attraper le Paris - Venise.

Début du voyage retour pour R’Eve

Après 15 heures de voyage en car, train et bus, nous avons rejoins la marina exténués et un peu affamés, les sandwichs modèles Trenitalia ( conformes à la norme ISO du sandwich SNCF) nous ont juste empêchés de mourir de faim. Heureusement nous avions emporté des pommes, des petits pains au lait, et des barres de céréales (chocolatées pour Jean Yves).

  

Le lendemain de notre périple Grenoble – Aprilia Marittima nous nous reposons.

 

Jeudi, nous partons le matin à vélo jusqu’à Lignagno, deux heures aller-retour, faire un avitaillement de produits frais : légumes, fromages et yaourts car dans l’après-midi JY monte au mât. Il faut remettre la girouette et poser des pontets sous les barres de flèches. Le départ  est prévu le vendredi 15 ou samedi 16 mai. Vers 14h le vent se lève, impossible de monter au mât ! Nous ne serons pas prêts pour vendredi.

 

Vendredi comme la météo n’est pas favorable pour samedi et que JY ne peut toujours pas replacer la girouette nous reportons le départ à dimanche.

 

Samedi JY joue, dans le mât, un remix de Tarzan, je l’assure au winch et le soir, après le boulot, nous profitons une dernière fois de la piscine de la marina.

Samedi soir on est enfin prêts.

 

Dimanche matin la météo, toujours pas clémente, annonce un vent de SE force 5 à 6 sur le nord de l’Adriatique. Nous partirons lundi!  Jean Yves en profite pour poser la table de cockpit, impec pour l’apéro, mais surtout pour manger dehors lorsqu’il fait beau. Pendant ce temps je range dans le bateau, une place pour chaque chose, et chaque chose à sa place, n’est-ce pas JY ! Mais dimanche dans l’après-midi le groupe d’eau sous pression fait des siennes, nous découvrons une fuite. Heureusement Mc Gyver est là ! Encore un peu de gym JY. On ressort la caisse à outils. La pompe est démontée et ouverte pour accéder aux joints qui s’avèrent très fatigués. Direction le shipchandler, dommage il est fermé le dimanche après-midi. Et bien nous y retournerons lundi matin, juste avant le départ. De toute façon on ne peut partir qu’à marée haute et elle est à 11h.

Dimanche soir nous sommes prêts…on part demain…

  

19 May 2015
un repos mérité à Uvala Kanalic
un repos mérité à Uvala Kanalic

Lundi matin réveillés de bonne heure, nous mettons le nez dehors et nous découvrons un ciel gris bien chargé, et vers Triestre un front encore plus gris. La météo annonce encore un vent de SE force 5 à 6 faiblissant dans la nuit, et un temps enfin favorable pour mardi.

Nous décidons d’attendre mardi, la marée est vers midi, nous arriverons à temps à Umag pour les papiers d’entrée en Croatie. Nous profiterons de la matinée pour réparer la pompe.

Pour remercier le personnel de la marina nous leur offrons une petite enveloppe et 1kg nougats.

Le lendemain, nous sommes chez le shipchandler dès son ouverture, malheureusement pour nous le modèle de pompe que nous avons est trop ancien, pas de pièces détachées, changement de pompe obligatoire, nous achetons une pompe Johnson (même modèle que celle du WC… du coup nous n’aurons besoin que d’un seul kit de réparation).

Vers midi, avec une pompe neuve dans sa boite, nous partons enfin.

La sortie du chenal se fait sans difficulté, ce dernier a été dragué récemment.

Nous voilà enfin partis.

Jusqu’à 15h, tout va bien, mer un peu formée, et bon vent. Ensuite les conditions se détériorent un peu. Vers 16h la mer se creuse, le vent se renforce et refuse. Nous passons de 1 à 2 ris, et prenons quelques tours de plus au génois. Nous ne pourrons pas aller à Umag confortablement, aussi nous nous dirigeons vers Portoroz en Slovenie. Nous y arrivons vers 19h bien fatigués. Enfin posés !

Après une bonne nuit de repos nous repartons pour Umag en Croatie, port d’entrée obligatoire.

La navigation est essentiellement au moteur, avec un petit vent de face insuffisant pour tirer des bords, et une mer résiduelle bien formée.

Arrivée en début d’après-midi, nous effectuons les formalités, prenons une douche, et allons visiter la vielle ville en vélo (merci Jacques et Irène pour votre participation). Vers 20h nous allons diner au resto de la marina déjà testé en 2014, « cevapcici et daurade, accompagnés d’un excellent petit vin blanc d’Istrie – vino Laguna - dessert semifredo pour moi et mille-feuilles pour JY. Addition 180Kn soit 24€.

Le soir nous préparons la nav du lendemain, juste 9Mn pour Novigrad, où nous devons nous planquer 2 jours à cause de la dépression centrée sur l’Adriatique.

Effectivement pluie et orages ont marqués ces deux jours. Nous visitons la ville en essayant de passer entre les gouttes. Vieille ville très sympa, avec tous commerces.

Au bout des 2 jours le vent est tombé, mais la pluie est toujours là, nous nous équipons comme des marins bretons, pantalons, veste de quart et bonnet, manque juste le suroît. Le vent est enfin avec nous, nous naviguons sans problème jusqu’à Rovinj. Nous prenons, pour la nuit, une bouée de mouillage (88Kn = 11,70€) dans l’avant-port. Nuit aussi agitée que l’année dernière dans la marina. Tout le plan d’eau bouge.

Dimanche nous partons en direction de Uvala Kanalic, juste en dessous de Pula. Le mouillage y est réputé très sûr nous y passons, sur ancre, une agréable nuit de repos.

Lundi sera une nouvelle aventure…

25 May 2015

Mali Losinj
Mali Losinj

 

Lundi à nouveau du mauvais temps est annoncé pour 3 jours, impossible de contourner la pointe de l’Istrie comme nous l’avions envisagé aussi nous nous réfugions pour ces trois jours dans la Marina Veruda, qui se trouve juste au sud de Pula. Même à l’intérieur de la Marina nous ressentons la houle et le vent qui souffle. Jean Yves en profite pour regarder le moteur, contrôler tous les niveaux et changer le filtre à gazole car parfois le moteur fume, et moi j’en profite pour faire une lessive, un nettoyage des panneaux, du pare-brise et du  pont. Nous allons aussi à Pula poster nos cartes postales et nous retrouvons le marché que nous avions découvert l’été dernier avec Claudie, Yves, Lisa et Maxime. Mercredi soir nous nous préparons à partir le lendemain matin. Nous devrions avoir du beau temps jusqu’à mercredi prochain.

Jeudi nous quittons tranquillement la marina vers 10h30 – 11h. Nous avons un petit vent du sud pendant environ 2h. Nous tirons des bords. Nous sommes entourés de voiliers qui font route comme nous. Arrivés à la pointe sud de l’Istrie nous nous apprêtons à virer pour aller à Pomer – Medulin, mais le vent tourne au NW et presque tous les autres voiliers filent au sud. Nous décidons de faire pareil. Tant pis nous ne verrons pas Medulin, mais nous rattrapons une journée. Le vent nous porte à bonne allure, et nous traversons le Kvarner jusqu’à Otok Unije que nous contournons par le sud, pour mouiller vers 18h30 à Uvala Maracol. Nous avons effectué une navigation de 26Mn en 7h30. Nous sommes fatigués et satisfaits de nous.

Vendredi matin, alors que nous préparons l’étape du jour, Jean Yves offre à notre table de cockpit son premier café au lait. Jean Yves aura un fond de café pour son p’tit déj. Nous quittons le mouillage pour aller à Otok Losinj, un petit St Trop Croate. Navigation par vent bon plein force 2 à 3. Amarrage compliqué sur pendilles à cause d’un bon vent de travers à 14h30. Dans l’après-midi nous visitons la ville à pied, car il y a beaucoup de ruelles étroites et d’escaliers.

Samedi nous passerons le pont tournant qui coupe l’ile en deux, pour rejoindre Otok Silba et Otok Olib sans avoir à faire tout le tour de l’ile.

Enfin de compte au matin, après discussion avec nos voisins italiens, nous abandonnons l’idée de passer par le pont car nous modifions notre destination.  Nous allons à Ilovic par la mer extérieure. Nous tirons des bords dans une mer un peu agitée dans la matinée, et belle par la suite. A 17h R’Eve est attaché à une bouée. Pour la première fois nous pouvons allez nager, l’eau est fraîche mais c’est supportable. Soirée tranquille, et visite de cette toute petite ile le soir juste après le diner.

Dimanche nous quittons Ilovic vers 10h30, et nous filons vers Otok Ist. Nous devons passer la nuit à Prolaz Zapuntel. Nous arrivons les premiers au mouillage vers 16h, mais nous galérons sur la prise du corps mort. Il nous faut trois essais pour y arriver. L’anneau de la bouée est trop petit pour le croc de notre gaffe. Je suis obligée de me coucher sur la pointe avant pour passer directement l’amarre dans l’anneau. Une fois posés, nous préparons un gouter : chocolat au lait, biscuits et carrés de chocolat et nous passons la fin d’après midi à buller et bronzer.

Lundi nous rallierons Muline qui est à l’extrémité NW de Otok Ugljian et mardi Zadar où nous resterons deux jours, pour nous abriter du nouveau coup de vent annoncé. Nous en profiterons pour faire du tourisme, du ravitaillement et le plein gazole.

1 Jun 2015
Coucher de soleil sur Muline
Coucher de soleil sur Muline

Nous quittons Prolaz Zapuntel aux alentours de 11h pour Uvala Muline sur Otok Ugljan (environ 15Mn). Navigation sans difficultés, nous arrivons vers 16h30. Nous découvrons une petite baie, sur la jetée du port 6 ou 7 bateaux seulement peuvent s’amarrer, il y a également quelques corps-morts. Nous en prenons un. 

Après avoir tout rangé, et pris un goûter, nous profitons d’une baignade bien méritée. Ensuite selon notre habitude nous allons nous promener. En arrivant à terre nous sommes surpris d’entendre deux personnes nous demander en français où se trouve la plage ! Ce sont les premiers français que nous rencontrons depuis notre départ. Nous continuons notre ballade et allons boire une bière.  Au menu du resto ce soir c’est poisson grillé. Nous réservons une table… Cool ce soir pas de repas à préparer et pas de vaisselle ! Nous regardons une jeune femme écailler les poissons, sur le pan incliné de mise à l’eau, sous la surveillance très intéressée de deux chats et quelques mouettes et derrière le resto le cuisinier mettre le bois dans le four. Nous retournons au bateau préparer la nav de demain vers Zadar. Nous devons y rester 2 jours à cause du nouveau mauvais coup de vent annoncé et pour visiter la ville. Vers 19h30 – 20h nous retournons au restaurant. Le serveur nous installe et nous commandons du vin blanc de la région et du poisson. Le serveur revient, nous choisissons nos poissons : 2 belles dorades (la plus grosse pour JY). Nous dégustons notre vin blanc apéritif en attendant.  Au bout d’un moment nous réalisons qu’à la table d’à côté les gens parlent français. Encore !... la deuxième fois en trois semaines ! Quelque temps après nos voisins nous interpellent, Nous demandent d’où nous venons et où nous allons, nous les renseignons volontiers. Eux viennent de Zadar et vont à Pula.  Les plats arrivent et la conversation cesse. Avec les dorades nous avons une écrasée de PDT aux épinards, je suis ravie, JY moins. Il commande des frites et une salade. Le repas est un régal. Au total nous paierons 281Kn soit l’équivalent de 40€. Après ce festin de roi nous retournons au bateau.

Page:1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8
Jean Yves Allo mais surtout Catherine